Concours Artistique Anniversaire

Luke

Fondateur
Fondateur
3/9/18
269
183
43
Joueurs, joueuses,
Nous avons conscience de votre talent infini et de vos multiples compétences. Alors afin de les honorer, nous vous proposons d'exprimer votre amour pour le serveur, et ce, par un biais artistique ! Je m'explique : vous avez un mois pour réaliser une création artistique en lien avec le serveur. Cette création peut être de différentes natures : un texte écrit, une chanson, une parodie, un dessin, une animation, une vidéo, une chorégraphie (pourquoi pas ?)... Le champs des possibles vous est ouvert, exprimez vous et surtout, amusez vous !
Selon la participation enregistrée, nous mettrons en place un vote pour les joueurs qui choisiront chacun leur oeuvre préférée, et les plus fantastiques seront récompensées grassement !
N'hésitez pas à participer, vous pouvez même soumettre plusieurs oeuvres !
Merci à vous ! Créez bien ! (Le but est de créer en dehors de Minecraft)

Pour participer c'est tout simple il suffit de répondre à ce sujet en publiant votre chef d'oeuvre ! Le concours prendra fin le 5 mai à 23h59.
 

kaoteknik

Bourgeois
28/1/19
46
7
8
Hum, j'aurais volontiers participé. Malheureusement je risque d'être assez peu présent au cours des jours à venir (beaucoup de travail en ce moment) et je crains de ne pouvoir m'investir autant que je le voudrais.

Cela dit bonne chance aux participants ! ;)
 

Chweps_

Bourgeois
29/12/18
25
19
3
Belgique
Le voyage d'un homme.

Lorsque mon voyage dans les provinces de Wynn et de Gavel se termina, j'avais encore soif d'aventures. Cette même soif d'aventure qui depuis toujours m'anime dans les nombreux voyages que j'ai entrepris. J'ai parcouru beaucoup de chemin depuis le début et je me suis depuis toujours écarté du chemin habituel des autres voyageurs.
Ce jour là, je cherchais une destination habituelle, commune. Un endroit où je pourrais retrouver le plaisir de ces voyages tout en comprenant d'où je venais.

C'est ainsi que j'ai choisi ce pays, un vaste pays qui venait de s'ouvrir au monde, des villes se développant, une société brillait plus que toutes les autres et qui plus que tout, accueillait les nouveaux arrivants comme jamais auparavant cela n'avait jamais été fait. Lorsque je suis arrivé, à mon habitude, je laissai mes affaires derrière moi et décida de reprendre depuis le début. L'aventure fut rude et nombreuses fois je frôlai la mort mais jamais celle ci ne m'atteint.
Avant de partir vers la découverte de ce vaste pays et de ces paysages, il me fallait établir une maison qui puisse subvenir à mes besoins et me permettre de dormir la nuit. Malgré mes nuits blanches et mes insomnies, je restai debout et fort car le travail qui m'attendait le lendemain était conséquent et sans y mettre de l'effort, je n'y arriverai pas. La nuit, les monstres rôdaient, ils me sentaient et me désiraient. Beaucoup de fois je n'ai su dormir car je voyais leur tête dans mes cauchemars. Heureusement il y avait un toit et des murs entre moi et eux. Et encore, parfois mes cauchemars me suivaient jusqu'à les entendre frapper à ma porte.. j'entendais souvent les hurlements de mes mauvais rêves au dessus de ma tête. Des horribles créatures volantes et qui m'empêchaient de dormir.
Heureusement, ils ont toujours été là, eux, les autochtones de ce pays. Ils m'ont aidé grandement et c'est grâce a eux que je suis ce que je suis aujourd'hui.

J'avais établi une simple maison, banale et suffisante, mais les champs sur lesquels j'avais travaillé s'étendaient à perte de vue. Il désormais temps d'abandonner cette maisonette et de partir a l'aventure.

Je me souviens de la première ville que j'ai visité, elle sortait tellement de l'ordinaire, des gratte-ciels immenses, des villas grandioses, les rues étaient spacieuses et on y aura imaginé des millions de personnes se baladant chaque jour. Ma bourse n'était composée de quelques écus seulement et ces villas n'étaient pas du tout à ma portée... Cependant, admirer la vue magnifique depuis la tour principale d'Argania était un réel plaisir.

Je partis ensuite vers une région bien plus modeste quoique fortement habitée. La visite qu'on m'en avait faite commençait dans une crevasse sous le sol. C'était peu habituel même pour moi qui avait tant visité. Les maisons étaient entassées les unes sur les autres et les petites portes cachaient de grandes salles pour permettre aux habitants de se loger agréablement. Je n'étais pas au bout de mes surprises, en remontant vers la surface je découvrai un paysage magnifique peuplé, en bordure de la ville, de très jolies petites maisons toutes autours d'un moulin ainsi que de lacs appelant à pêcher toute une vie. J'y aurais passé 100 ans si je n'eus aucune autre cité a découvrir.
Le Comté de Sortay fermait ses portes derrière moi et je ne le compris que très récemment lorsque que je voulu y retourner...

La destination suivante sur ma liste bien organisée fut une ville si belle que le maire décida simplement de ne pas l'ouvrir au public. C'est uniquement lors d'un voyage en mer que je tombai dessus. Elle s'élevait au dessus de l'eau comme l'Atlantide que l'on aurait retrouvé et fait ressurgir des fonds marins. L'hippocampe, son symbole, du moins je le crois au vu du nombre de ceux ci en ville, semblait veiller sur la terre comme sur la mer au profit de cette magnifique construction. Les couleurs bleu turquoise et blanche donnaient un aspect mythique aux bâtiments qui donnaient envie d'y habiter jusqu'à la fin de sa vie. La plupart des portes étaient cependant fermées et malgré l'ambiance inépuisable et très accueillante de la ville, les rues étaient désertes et il sembla qu'on eut quitté cet endroit comme s'il allait replonger au fond de l'eau.
J'admirais Trenzalore et je l'admire toujours pour les mêmes raisons.

Entre deux, trois discussions avec mes désormais amis, je décidai d'entreprendre la découverte de la ville d'Isair. Grande ville entourée par des remparts mais qui semblait très récente malgré son centre armé d'une taverne, d'un marché ainsi que quelques maisons pour subvenir aux besoins des constructeurs. Le projet était si grand que je ne puis me retenir de donner quelques conseils. Malheureusement, la ville était si grande et le projet si ambitieux que ses propriétaires n'eurent plus le temps ni l'envie de la continuer. Peut être quelqu'un rachètera cette ville et la fera ressortir de l'ombre où elle attend aujourd'hui les futurs habitants de ses maisons.

Ce fut une immense journée pour moi que de visiter tant de villes, et je méritais un peu de repos. Heureusement que les autochtones du pays étaient si accueillants et amicaux car parfois, j'aurais bien voulu me perdre dans la solitude de la construction de ma maison.

Après une nuit de sommeil bien méritée, je partis pour l'une des dernières villes du pays, du moins parmi les plus grandes. Ce fut une ville de style moyenâgeux, les rues étaient cependant très larges et vastes afin que de grandes carrioles puissent y passer sans encombres. La cathédrale dominait la ville de son clocher plus grand que tout ce que j'avais jamais vu. La place était si grande qu'elle n'était même pas entièrement occupée et le marché, bien que spacieux, ne pouvait à lui seul remplir l'espace que cette place proposait. Cette ville, je le pense, aurait un très grand avenir mais nécessite de grands travaux et décorations.

En quittant Vidauban, je me dirigeai vers Pandémonium, aussi appelée "Capitale des Enfers", et dieu sait qu'elle porte bien son nom. Baignée dans les flammes, arborant les couleurs des plus profondes caves de la terre, elle m'avait réellement surpris la première fois que j'y étais venu. Ses maisons, habitées malgré le thème de l'endroit, je veux dire, qui voudrait habiter en enfer, mélangeaient un thème médiéval satanique qui donnait tout son charme a la ville. Mais ce qui était le plus prestigieux, c'était son palais Royal, qui dominait de sa prestance toute la ville, si bien qu'on aurait cru que son roi surveillait constamment l'activité économique de la ville.

D'autres villes m'eurent plu énormément, mais là communauté d'un si grand pays était plus intéressante que toutes les villes du monde. C'est pourquoi, après avoir contemplé Mimanium, Sufokia, le pays des ermites appelé "Ermitage", et bien d'autres, je décidai de créer ma propre petite communauté où l'on pourrait échanger, partager et s'amuser dans la même ambiance que celle qui règne sur le pays en général.
C'est ainsi, que dans le monde de Politicraft, pays émergent et magnifique paysage, j'abandonnai ma maison au Farwest afin d'y apporter ma propre contribution en créant non pas une ville, mais un village et en particulier le village des Schtroumpfs.

Cette aventure semble terminée pour moi, j'ai atteint ce que tout homme voudrait atteindre, j'ai fait grandir mon marché, j'ai récolté assez d'argent que j'en voudrais, j'ai appris les moindres ficelles du pays, et a mon tour je me dois d'aider ceux qui comme moi, sont arrivés ici en espérant découvrir ce qu'est ce pays si brillant dans le monde entier. Pourtant, malgré mon esprit très explorateur, je pense pouvoir rester ici encore un peu, car il y a encore bien d'autres choses a visiter que je n'aie pas encore vues.

Ceci était l'histoire d'un homme, qui cherchant l'aventure, a trouvé bien plus, il a trouvé la communauté avec qui il créera l'aventure.

-Un homme dont il n'est pas nécessaire de connaître le nom.

Voici ma participation :D
 

Aenolys

Villageois
Animateur
15/9/18
13
8
3
"Tout le monde te souhaite bienvenue,
Tu apprends très vite le sens du mot "Écu".
Le départ est le même pour tous les joueurs,
c'est le sort de ceux qui rejoignent ce serveur.

En arrivant tu n'es qu'un frêle Vagabond,
tu ne peux pas déjà posséder de région.
Mais seulement en restant avec nous une heure,
tu pourras accéder au rang supérieur.

Serf, tu peux alors disposer d'une maison
et de quoi y rentrer par téléportation.
En élevant des animaux et en chassant,
ton prochain rang sera celui de Paysan.

Avec de l'or, plusieurs enchantements d'objets
et quelques points d'expérience accumulés,
ta destinée est de devenir Artisan
et grâce à la vente, t'enrichir en argent.

Lingots d'or, points d'expérience et bons échanges
te permettront de recevoir maintes louanges
lorsque tu deviendras un Patricien,
et que pour être beau, tu recevras des points.

Du diamant il te faudra avoir miné
pour le titre mérité de Chevalier.
Pour ton expérience, plus besoin d'une planque
maintenant que tu as accès à la banque.

La prochaine étape est de devenir Baron.
Il faudra des minerais pour cette ambition.
Sache que la récompense est à la hauteur,
ne serait-ce que l'admiration et l'honneur.

Pour le rang de Vicomte il faudra du courage
mais sans oublier une dose de minage,
pour une réputation à la hauteur
de ta rémunération en écu par heure.

Être Comte requiert de l'abnégation,
beaucoup d'heures de jeu et un oeuf de Dragon.
Cela confère un avantage peu banal :
D'avoir une place dans la Salle Royale.

Marquis, plus rien ne te fait réellement peur.
Tu sais obtenir une tête de Creeper,
ce qui confère un avantage magistral :
Pouvoir voir ta tête dans la Salle Royale.

Têtes de Creeper, totems d'immortalité
sont des choses que le Duc doit savoir trouver,
ce qui confère un avantage impérial :
une statue de toi dans la Salle Royale.

Mais peu importe le titre que tu arbores,
une chose sur quoi tout le monde est d'accord :
Le plus important est de bien s'amuser,
et ce que l'on soit un Serf ou un Chevalier !"

- Poème d'un vieux Barde qui se permettait de tutoyer tout le monde.

Voici ma petite participation à ce merveilleux concours artistique, puisse le sort vous être favorable !

(Si vous comptez sur vos doigts, normalement, tous les vers font 12 syllabes, ce sont des alexandrins. C'est plutôt beau jeu. Coeur.)
Nanenolys ♥
 

Wendigowaks

Vagabond
20/3/19
1
0
1
C'est trop mignon avec la banane et le sucre, c'est même adorable et marrant surtout avec le sourir de la banane.